Application du masque

Pour que 2 stations puissent communiquer, la règle est la suivante :

  • Un ET logique entre l’adresse IP et le masque de sous réseaux doit donner le même résultat:
  • Exemple d’application du masque
                                                                                             Exemple d’application du masque

Représentation du masque avec un / (/24)

Il existe une autre manière de noter le masque. Il s’agit de compter le nombre de bits à 1 du masque et de noter ce chiffre à la fin de l’adresse :
Par exemple, le couple adresse et masque suivant :
–     192.168.1.13
–     255.255.255.0
S’écrira dans cette nouvelle notation :
–      192.168.1.13 / 24
Le chiffre 24 indique que 24 bits du masque sont à 1.

 

Note:

Cette notation est aujourd’hui très utilisée dans tous les équipements réseaux récents afin de simplifier l’écriture et rendre la configuration plus aisée.

L’adressage IP (IPv4):

         Une adresse IP (avec IP pour Internet Protocol) est un numéro d’identification qui est attribué de façon permanente ou provisoire à chaque appareil connecté à un réseau informatique utilisant l’Internet Protocol.

a. Pourquoi une adresse IP alors qu’il existe déjà l’adresse MAC ?

b. Constitution d’une adresse IP:

c.  le masque ?

d. Représentation du masque avec un / (/24)

e. Application du masque

f. Les classes d’adresses IP

g. Exemples

h. Les adresses IP publiques et privées

i. Technique du « subnetting »

j. Technique du « supernetting »

k. Adressage sans classe – CIDR (Classless InterDomain Routing)